Le crédit in fine est un crédit immobilier à taux fixe où le détenteur du compte rembourse uniquement les intérêts et les assurances pendant la durée du crédit. A l’échéance, le capital emprunté doit être remboursé en une seule fois d’où l’appellation en latin « in fine » qui signifie « à la fin ».

La particularité de ce placement réside donc dans son mode de remboursement ; à la fin du prêt et en un versement intégral. La somme des intérêts versés est permanente et nettement plus importante. Il cible essentiellement les investisseurs locatifs qui profitent de l’avantage fiscal garanti par le mode « in fine ».

De cette façon, l’emprunteur peut diversifier son patrimoine. En cas d’accident, l’assurance peut rembourser l’emprunt effectué.

Un capital intact garantissant des intérêts importants

 reglement-paiement

 Vu que le capital reste intact jusqu’à l’échéance, les intérêts versés sont plus importants comparés à ceux d’un prêt amortissable. Toutefois, ces intérêts sont déductibles des revenus de l’emprunteur quel que soit le montant.

Ce type de prêt s’adresse principalement aux clients qui subissent une importante imposition ainsi qu’à ceux qui perçoivent des rétributions foncières. En dépit de ces avantages que renferme le crédit in fine, il coûte plus cher par rapport au prêt classique de par ses intérêts élevés. Cependant, un prêt in fine est moins élevé en matière de mensualité.

Ce qui permet à l’emprunteur de placer la somme qu’il ne verse en mensualité, encaissant de cette façon, des revenus constants voire même assez importants. Le mode « in fine » allège donc les mensualités.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *